Russie : Une Pussy Riot en grève de la faim

Ajoutez votre grain de sel personnel… (facultatif)

Solidarité Ouvrière

Le Monde, 23 septembre 2013 :

“A partir de lundi 23 septembre, je commence une grève de la faim. C’est une méthode extrême, mais je suis convaincue que c’est actuellement la seule solution.” Dans une lettre ouverte publiée par le Guardian, Nadejda Tolokonnikova, l’une des trois Pussy Riot, condamnée en 2012 à deux ans de travaux forcés pour hooliganisme et blasphème, décrit ses conditions de détention au camp de travail pour femmes en Mordovie, dont les détails brossent un tableau très sombre. A propos des règles de détention, elle écrit par exemple :

“Afin de maintenir discipline et obéissance, il existe un système de punition officieux. (…) Les prisonnières perdent “leurs pivilèges hygiéniques” – il n’y a pas le droit de se laver ni d’utiliser les toilettes – ; et “leurs privilèges de restauration” – il est interdit de manger sa propre nourriture ou ses boissons”.

“Ma brigade travaille dans…

View original post 551 more words

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s